Une grammaire de l'uropi

Écriture et
prononciation

Alphabet
Prononciation

Articles

Substantifs

Adjectifs

Adverbes

Pronoms

Possessifs

Démonstratifs

Interrogatifs

Indéfinis

Quantitatifs

Verbes
• Morphologie
Syntaxe

Numéraux

Prépositions

Conjonctions

Formation des mots

Le système verbal : morphologie

Tableaux de conjugaison

Pour accéder aux tableaux de conjugaison, cliquez sur le temps voulu ci-dessous :

IndicatifInfinitifParticipeImpératifConditionnel
PrésentPrésentPrésentPrésentPrésent
ParfaitParfait
PasséPasséPasséPasséPassé
Plus-que-parfait
Futur
Futur antérieur

Règles générales

Même forme à toutes les personnes

La forme verbale est invariable quelle que soit la personne à laquelle est conjugué le verbe. Seul le pronom personnel ou le sujet du verbe permet d'identifier la personne.

Exemples :
 I vol.
 = Je veux.
 He vol.
 = Il veut.
 Vu vol.
 = Vous voulez.
 Lu vol.
 = Ils veulent.

Exception : l'impératif

Auxiliaire

L'auxiliaire du parfait, du plus-que-parfait, du futur antérieur et des temps du passé est toujours le verbe avo (avoir).

Exemples :
 I av falen.
 = Je suis tombé.
 Lu avì iten ap.
 = Ils étaient partis.
 I av veken ma.
 = Je me suis éveillé.

Négation

La forme négative se construit en plaçant l'adverbe ne derrière le verbe aux temps simples ou derrière l'auxiliaire.

Exemples :
 I vol ne.
 = Je ne veux pas.
 I it ne ap.
 = Je ne pars pas
 I av ne venen.
 = Je ne suis pas venu.
 I ve ne veno.
 = Je ne viendrai pas.
 Ce se ne varkan.
 = Elle n'est pas en train de travailler.
 Di picten vidì ne picten pa Picasso.
 = Ce tableau n'a pas été peint par Picasso.

La négation peut aussi être exprimée par d'autres adverbes négatifs (nevos = jamais, nekia = nulle part, newim = nullement) ou par des pronoms ou adjectifs indéfinis (voir : les indéfinis).

Interrogation

La forme interrogative se construit simplement par l'inversion du sujet et du verbe (ou de l'auxiliaire).

Exemples :
 Vol tu veno ?
 = Est-ce que tu veux venir ?
 Av ce iten ap ?
 = Est-elle partie ?

Duration

La forme durative se construit avec l'auxiliaire so suivi du participe présent. Elle est l'équivalent du français être en train de (mais d'autres traductions sont possibles).

Exemples :
 I se lavan ma.
 = Je suis en train de me laver.
 Ce se varkan.
 = Elle est en plein travail.
 Be da hor, i ve so renan.
 = À cette heure-là, je serai en train de courir.

Passif

La voix passive se construit avec l'auxiliaire vido (traduction littérale : devenir) suivi du participe passé. Le complément d'agent est introduit par la préposition pa (par, de).

Exemples :
 De mus vid jeden pa de kat.
 = La souris est mangée par le chat.
 Nu av ne viden bun incepen.
 = Nous n'avons pas été bien compris.
 He vid liamen pa siu nersane.
 = Il est aimé de ses voisins.

Causatif

Le verbe deto suivi de l'infinitif est l'équivalent du français faire suivi de l'infinitif dans les tournures comme "faire faire", "faire manger", etc.

Contrairement au français, le complément du verbe deto (celui ou celle à qui on fait faire quelque chose) est toujours à l'accusatif en uropi. Il se place avant le verbe suivant à l'infinitif, dont il est le sujet logique.

Exemples :
 Ce det ha deto eniwa.
 = Elle lui fait faire n'importe quoi.
 Ce det ha skrivo u skrit.
 = Elle lui fait écrire une lettre.
 Ce skriv ne de skrit, ce det skrivo ja.
 = Elle n'écrit pas la lettre, elle la fait écrire.
 Ce skriv ne de skrit, ce det ha skrivo ja.
 = Elle n'écrit pas la lettre, elle la lui fait écrire.
 In Inridi, lu perlàs mol pru siu dante, simte lu do deto givo siu nure pa kune we vid domizen po di tel.
 = A Inridi, ils perdent très tôt leurs dents, si bien qu'ils doivent faire mastiquer leurs aliments par des chiens domestiqués à cet effet. (H. Michaux)

 

accueil  >  verbes