Une grammaire de l'uropi

Écriture et
prononciation

Alphabet
Prononciation

Articles

Substantifs

Adjectifs

Adverbes

Pronoms

Possessifs

Démonstratifs

Interrogatifs
Interrogation et subordination

Indéfinis

Quantitatifs

Verbes

Numéraux

Prépositions

Conjonctions

Formation des mots

Les interrogatifs

Adverbes

Lieu

Où...? se traduit par ko...?

Exemples :
 Ko se de direktor ?
 = est le directeur ?
 I zav ne ko se de direktor.
 = Je ne sais pas est le directeur.

Temps

Quand...? se traduit par kan...?

Exemples :
 Kan usvenì je ?
 = Quand est-ce arrivé ?
 I zav ne kan je usvenì.
 = Je ne sais pas quand c'est arrivé.

Quantité

Combien...? se traduit par kamòl...? ou par kamole...?
- kamòl...? s'emploie lorsque l'on interroge sur une quantité indénombrable ;
- kamole...? s'emploie lorsque l'on interroge sur une quantité dénombrable (Sur ces notions, voir : les quantitatifs).

Combien de...? se traduit aussi par kamòl...? ou par kamole...?
- kamòl...? est suivi d'un substantif indénombrable au singulier ;
- kamole...? est suivi d'un substantif dénombrable au pluriel.

Exemples :
 Kamòl av tu pajen ?
 = Combien as-tu payé ?
 Kamole av tu jeden ?
 = Combien en as-tu mangé ?
 Kamòl pan av tu jeden ?
 = Combien de pain as-tu mangé ? (du pain : matière indénombrable)
 Kamole pane av tu jeden ?
 = Combien de pains as-tu mangé ? (des pains : objets dénombrables)
 I zav ne kamòl tu av pajen.
 = Je ne sais pas combien tu as payé.
 I zav ne kamole tu av jeden.
 = Je ne sais pas combien tu en as mangé.

Manière

Comment...? se traduit par kim...?

Exemples :
 Kim det vu da ?
 = Comment faites-vous ça ?
 I zav ne kim vu det da.
 = Je ne sais pas comment vous faites ça.

Cause

Pourquoi...? se traduit par parkà...?

Exemples :
 Parkà dez tu da ?
 = Pourquoi dis-tu cela ?
 I zav ne parkà tu dez da.
 = Je ne sais pas pourquoi tu dis cela.

Interrogation totale

1. Interrogation directe

Il n'existe pas en uropi de mot interrogatif correspondant au français est-ce que...?. L'interrogation directe totale se marque seulement par l'intonation de la phrase et l'inversion du sujet.

Exemple :
 Sop ce ?
 = Est-ce qu'elle dort ? Dort-elle ?

2. Interrogatif indirect

Dans l'interrogation indirecte, si se traduit par is.

Exemple :
 I zav ne is ce sop.
 = Je ne sais pas si elle dort.

Pronoms

Qui ?

a. En fonction de sujet, qui...? se traduit par ke...?

Exemples :
 Ke av dezen da ?
 = Qui a dit ça ?
 I zav ne ke av dezen da.
 = Je ne sais pas qui a dit ça.

b. En fonction de complément d'objet direct ou derrière une préposition, qui...? se traduit par ken...?

Exemples :
 Ken av tu kogonen ?
 = Qui as-tu rencontré ?
 Ov ken men ce ?
 = À qui pense-t-elle ?
 I zav ne ken tu av kogonen.
 = Je ne sais pas qui tu as rencontré.
 I zav ne ov ken ce men.
 = Je ne sais pas à qui elle pense.

c. À qui...? ou de qui...?, lorsque l'on interroge sur le possesseur ou que l'on attend une réponse au génitif, se traduit par kej...?
Il n'est pas obligatoire de faire suivre directement ce pronom du mot désignant la chose possédée.

Exemples :
 Kej bib se di ?
 = À qui est ce livre ?
 Kej se di bib ?
 = À qui est ce livre ?
 I zav ne kej bib se di.
 = Je ne sais pas à qui est ce livre.
 I zav ne kej se di bib.
 = Je ne sais pas à qui est ce livre.

Qu'est-ce qui ? Que ? Quoi ?

1. Interrogatif direct

Qu'est-ce qui...? (sujet), que...?, qu'est-ce que...? (complément d'objet direct) et quoi...? (derrière une préposition) se traduisent par ka...?

Exemples :
 Ka usvenì ?
 = Qu'est-ce qui est arrivé ?
 Ka det tu ?
 = Que fais-tu ? Qu'est-ce que tu fais ?
 Ov ka vok vu ?
 = De quoi parlez-vous ?

2. Interrogatif indirect

Dans l'interrogation indirecte, ka se traduit alors par ce qui (sujet), ce que (complément d'objet direct) ou quoi (derrière une préposition).

Exemples :
 I zav ne ka usvenì.
 = Je ne sais pas ce qui est arrivé.
 I zav ne ka tu det.
 = Je ne sais pas ce que tu fais.
 I zav ne ov ka vu vok.
 = Je ne sais pas de quoi vous parlez.

Ne pas confondre ce type de construction avec les propositions relatives introduites par wa, qui se traduit alors en français de la même manière (voir : pronoms relatifs).

Lequel ?

Le pronom lequel...? ou laquelle...? se traduit par kel...?
Au pluriel, on emploie kele...?.

Exemples :
 Kel se de bunes ?
 = Lequel est le meilleur ? (Laquelle est la meilleure ?)
 Kel uscèp tu ?
 = Lequel (Laquelle) choisis-tu ?
 I zav ne kel ce ve uscepo.
 = Je ne sais pas lequel (laquelle) elle va choisir.
 Kele se de bunes ?
 = Lesquels sont les meilleurs ? (Lesquelles sont les meilleures ?)
 Kele uscèp tu ?
 = Lesquels (Lesquelles) choisis-tu ?
 I zav ne kele ce ve uscepo.
 = Je ne sais pas lesquels (lesquelles) elle va choisir.

Adjectif

Quel ?

1. Quel...? se traduit le plus souvent par ka...?

Exemples :
 Ka sport prigùs vu ?
 = Quel sport préférez-vous ?
 I zav ne ka sport vu prigùs.
 = Je ne sais pas quel sport vous préférez.

2. Quel...? se traduit aussi par kel...? (suivi d'un substantif au singulier) ou kele...? (suivi d'un substantif au pluriel) lorsqu'on demande d'exprimer un choix.

 Kel graf vol vu, de nar o de blu ?
 = Quel crayon voulez-vous, le noir ou le bleu ?
 I zav ne kel graf vu prigùs.
 = Je ne sais pas quel crayon vous préférez.
 Kele cuse prigùs vu ?
 = Quelles chaussures préférez-vous ? (sous-entendu : lesquelles parmi celles qui sont proposées à votre choix ?)
 I zav ne kele cuse vu prigùs.
 = Je ne sais pas quelles chaussures vous préférez. (même type de sous-entendu)

Comme on le voit dans les exemples ci-dessus, les adjectifs ka et kel s'emploie de la même manière en interrogation directe et indirecte.

 

accueil  >  interrogatifs