Une grammaire de l'uropi

Écriture et
prononciation

Alphabet
Prononciation

Articles

Substantifs

Adjectifs

Adverbes

Pronoms

Possessifs

Démonstratifs

Interrogatifs

Indéfinis

Quantitatifs

Verbes

Numéraux

Prépositions

Conjonctions

Formation des mots

Les conjonctions

Conjonctions de subordination

dod wandepuis queNu av ne vizen ca dod wan ce ruvenì od Berlìn.Nous ne l'avons pas revue depuis qu'elle est rentrée de Berlin.
foravant queCal ha for he it a vark.Appelle-le avant qu'il ne parte au travail.
is si (condition)Nu moz stopo is tu vol.
Tu moz ne ito in is tu av ne tiket.
Nous pouvons nous arrêter si tu veux.
Tu ne peux pas entrer si tu n'as pas de ticket.
is si (interrogation)I zav ne is he ve veno.
Un zav nevos is je s'verim tem po ito sopo.
Je ne sais pas s'il viendra.
On ne sait jamais s'il est vraiment temps d'aller dormir. (H. Michaux)
atepuisqueI ve pivo tej ate je ste ne kafa.Je boirai du thé puisqu'il n'y a pas de café.
obtebien que, quoiqueObte ce avì mol varken, ce ustelì ne ci eksàm.Bien qu'elle ait beaucoup travaillé, elle ne réussit pas son examen.
obwanalors que, tandis queUnizen State se u ric land, obwan India s'u pavri land.Les États-Unis sont un pays riche, alors que l'Inde est un pays pauvre.
os longim tetant queNu ve pajo po ha os longim te nu ve mozo.Nous paierons pour lui tant que nous pourrons.
osprù teaussitôt que, dès queI venì osprù te i orì de nov.Je suis venu aussitôt que j'ai appris la nouvelle.
parparce queLu stajì be dom par je snevì.Ils sont restés à la maison parce qu'il neigeait.
posaprès quePos he avì (pos avo) volpen de pak, he perì ja a de postia.Après qu'il eut (après avoir) enveloppé le colis, il le porta à la poste.
potepour que, afin queCe kluzì de fent pote de patien cepì ne frij.Elle ferma la fenêtre pour que le malade n'attrape pas froid.
provizenpourvu que, à condition que, si du moinsI se voli deto di vark, provizen je vid sat pajen.Je suis prêt à faire ce travail pourvu qu'il soit bien payé.
tequeI men te...Je pense que...
tisjusqu'à ce queNu moz varto zi tis de liuv stop.Nous pouvons attendre ici jusqu'à ce que la pluie cesse.
simtesi bien queDe krop di jari sì mol pej simte de priz gorni av liven stragim.La récolte de cette année a été très mauvaise, si bien que le prix du blé a terriblement augmenté.
trawanpendant queI orì de nov trawan i sì jedan.J'ai entendu la nouvelle pendant que je mangeais.
wanquandNu v'ito ap wan tu ve so predi.Nous partirons quand tu seras prêt.
wimcommeWim he itì us, de telefòn dringì.
Wim je sì posen, nu itì a led.
Comme il sortait, le téléphone sonna.
Comme il était tard, nous sommes allés au lit.

Conjonctions de coordination

bamaisTiliade skolore las skol ba je ste ne vark po la.Des milliers d'élèves quittent l'école mais il n'y a pas de travail pour eux.
idetI av kebidòl id i fel ma pati.J'ai mal à la tête et je me sens malade.
idsìmdoncI men idsìm i se.Je pense donc je suis.
is ... osi /que ... ouIs he sì pien o ne, i moz ne dezo.
Is tu vol o ne, tu ve doo deto ja.
S'il était ivre ou non, je ne peux pas dire.
Que tu le veuilles ou non, tu devras le faire.
nè ... nèni ... niDe seni man mozì liso skrivo.Le vieil homme ne savait ni lire ni écrire.
numorTale humane se morli, num Sokrates se human, idsìm Sokrates se morli.Tous les hommes sont mortels, or Socrate est un homme, donc Socrate est mortel.
oouPrigùs tu skuco radiò o speko televìz ?Préfères-tu écouter la radio ou regarder la télévision ?
o ... o ...soit ... soit ...Nu moz o kopo u televizèl, o lito un.Nous pouvons soit acheter un téléviseur, soit en louer un.
parcarNu do ito a led par je s'posen.Nous devons aller nous coucher car il est tard.

Certaines conjonctions sont aussi des prépositions : for (= avant), obte (= malgré), par (= à cause de), pos (= après), tis (= jusqu'à) et trawan (= pendant)

La conjonction is apparaît aussi dans les locutions : oe is = même si ; usim is = sauf si, à moins que ; wim is = comme si.
La syntaxe de is, différente de la syntaxe française de si, est expliquée à la page : Le système verbal : quelques règles de syntaxe

Contrairement au français que, la conjonction te n'introduit jamais de complétive sujet. Il faut tourner la phrase autrement.
Exemple :
 Is he se inregi, je s'andubi.
 = Qu'il soit honnête ne fait aucun doute.

 

 

...voir aussi
interrogation et subordination

accueil  >  conjonctions