Accueil

Circuit du document

Catalogage
ISBD
• Vedettes et autorités
UNIMARC
Notices non bibliographiques
Récupération de notices
Catalogage partagé

Indexation

Cotation

Vedettes et autorités

Vedettes

Sans les vedettes, la notice ISBD ne peut être classée dans un fichier qu'au titre, à son ordre alphabétique. C'est peu. Il faut pouvoir retrouver le document en cherchant par auteur ; parfoir l'auteur est une collectivité (une entreprise, une association, une administration) ou un congrès.

Le nom de l'auteur ou de la collectivité auquel on classera la fiche est mis en valeur (c'est un critère de classement) : on l'appelle une vedette-auteur ou une vedette-collectivité.
Puisque cette vedette est aussi un moyen d'accéder à la description du document (la retrouver dans un fichier), on l'appelle un point d'accès, ou, dans le jargon du métier, un accès.

Exemple

Dussert-Carbone, Isabelle

Le catalogage : méthode et pratiques. 1, Monographies et publications en série [Texte imprimé] / par Isabelle Dussert-Carbone et Marie-Renée Cazabon. - Nouv. éd. - Paris : Éd. du Cercle de la Librairie, 1991. - 479 p. : ill. ; 24 cm. - (Collection Bibliothèques, ISSN 0184-0886).
Bibliogr. p. 465-476. - ISBN 2-7654-0458-5

Cazabon, Marie-Renée

Cette fiche, simplifiée, serait classée dans le fichier des auteurs à Dusset-Carbone, Isabelle. Une autre fiche devrait être fabriquée pour le classement à Cazabon, Marie-Renée. Une troisième fiche serait classée dans le fichier des titres.
Les catalogues informatisés fonctionnent de la même manière : on doit pouvoir rechercher la notice à partir des auteurs et des titres.

Autorités

Les noms d'auteurs peuvent apparaître sous diverses formes (nom de jeune fille, pseudonymes, noms étrangers) et il y a de nombreux homonymes. Pour pouvoir retrouver tous les documents produits par une même personne ou une même collectivité, et pour être sûr que c'est bien la même, on utilise ce qu'on appelle une autorité, c'est à dire une forme validée (souvent normalisée) que l'on s'obligera à utiliser une fois pour toutes. Les formes non autorisées apparaissent dans les fichiers sous forme de renvois.

Aujourd'hui, la notion d'autorité est essentielle au fonctionnement des catalogues informatisés : dans la plupart des systèmes (à la notable exception du Sudoc), on ne peut pas faire de vedette sans qu'il y ait un contrôle des autorités : cela assure une bonne cohérence des catalogues.

On peut imaginer autant de types d'autorités que l'on veut. Les plus courantes sont :

  • les auteurs : personnes, collectivités et noms de congrès
  • les mots-matière
  • les titres de collection
  • les titres uniformes : ce sont les titres des classiques anonymes des littératures européennes (liste là) ; les classiques grecs et latins, de type : Auteur. Titre uniforme ; les titres étrangers souvent édités et traduits (par exemple : Potter !) ; la musique classique, de type : Auteur. Titre uniforme
  • les titres de forme : expositions, catalogues, mélanges
  • les maisons d'édition

La manière de rédiger ces autorités (on dit forme et structure) est souvent normalisée : voir les normes Z 44-060 et 44-061.